6 février 2014

LE RÉBUSRECETTE SÉRIE 3: ET LA REPONSE EST...


Et oui une bonne pissaladière comme on la mange à Nice. 

Alors on entre ici dans un sujet délicat. Les plats régionaux. Quand on s'attaque à un plat mais que l'on est pas de la région, il faut en parler avec des pincettes, sinon les représailles peuvent être terribles.  Je vais donc vous parler de la pissaladière et j'invite tous les niçois, qui auraient quelque chose à rectifier ou à ajouter, à laisser des commentaires.

Cette fameuse pissaladière est donc une sorte de pizza au confit d'oignons avec des anchois et des petites olives noires de Nice (celles de la photo ne sont d'ailleurs pas cautionnées). Et attention, pas de tomate, pas de fromage s'il vous plait. Je la rapproche plus d'une pizza que d'une tarte car la pâte utilisée est une pâte à pizza/pâte à pain plutôt moelleuse et épaisse. J'ai toujours trouvé la pissaladière vraiment laborieuse à réaliser. L'effet combiné "coupe + cuisson" des oignons est assez long. Je n'ai pas vraiment de recette à fournir ici, juste quelques astuces qui rendront la fabrication de la pissaladière plus simple. 

Astuce n°1: Acheter un sachet d'oignons surgelés
Pour éviter l'étape "je pleure toutes les larmes de mon corps après avoir épluché et émincé 1kg d'oignons", on achète un beau paquet d'oignons en rondelles au rayon des surgelés, il suffira juste de verser votre sachet dans votre poêle, de les arroser d'une bonne huile d'olive, et de laisser confire 40min. Il faut qu'ils soient moelleux mais pas trop bruns. Sel et poivre. Et c'est fait! Pour ceux qui aiment le goût sucré du confit d'oignons ou qui voudraient gagner du temps, on peut rajouter pendant la cuisson une cuillère à café de sucre.

Astuce n°2: On prépare 2 à 3 kg d'oignons
Une fois qu'on s'est lancé dans l'entreprise du confit d'oignons, on se motive pour en faire une belle quantité et on en congèle une partie. La prochaine fois que l'envie de pissaladière pointera le bout de son nez, hop, il suffira de sortir la barquette du congélateur.

Astuce n°3: On utilise les rouleaux tout-prêt de pâte feuilletée
La pissaladière sur pâte feuilletée est un délice. Alors on ne se prend pas la tête à faire une pâte à pizza. On déroule sa pâte feuilletée, on fait des petits trous avec une fourchette pour ne pas qu'elle gonfle, on étale son confit, on ajoute les anchois, les olives et 30min au four à 180°.

Astuce n°4: On dissimule les anchois
L'anchois est essentiel dans la pissaladière. Leur côté salé contrebalance le côté sucré des oignons. La première étape est de faire fondre une partie des anchois dans les oignons. On les coupe en petits morceaux et on les ajoute aux oignons en fin de cuisson. Ceux qui n'aiment pas les anchois n'y verront que du feu! Ensuite ce que j'aime faire, c'est couper le reste d'anchois en petit bout et en mettre un peu partout sur les oignons. Ou on peut les disposer entier pour que chacun puisse les manger ou les laisser de côté. 

C'est fini pour les astuces de la pissaladière. Ouf! J'espère que les niçois m'accorderont le titre de Docteur ès Pissaladière!



Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

COOK&KING, c'est un ours en cuisine, un foodista, un renifleur de tendances culinaires